L'Etiopathie et la hernie discale


Le disque intervertébral est situé entre deux vertèbre. Il est constitué d'un noyau central appelé Nucleus Pulposus et d'un anneau périphérique de cartilage fibreux, appelé Annulus Fibrosus.

Il joue le rôle d'amortisseur entre les deux vertèbres. Selon Kapandji, il mesure 9 mm au niveau du rachis lombaire, 5 mm au niveau du rachis dorsal et 3 mm au niveau du rachis cervical. Avec l'âge cette hauteur diminue.

L'approche médicale:

Lorsque l'anneau est détérioré, le noyau peut glisser et faire saillie vers l'extérieur en comprimant la racine d'un nerf. Ces lésions provoquent une inflammation dont les douleurs gênent la mobilité du patient.

Les hernies les plus nombreuses se produisent:

- dans la région lombaire entre la première vertèbre sacrée (S1) et la cinquième vertèbre lombaire (L5) ou juste au dessus entre L4 et L5. Ces types de hernie affectent la racine du nerf sciatique et donnent des douleurs dans la jambe pouvant aller jusqu'au pied.

- dans la région cervicale, elles peuvent déclencher des névralgies affectant le cou et les bras (névralgie cervico-brachiale).

De manière générale le traitement est le repos au lit. En cas de crise, les antalgiques et anti-inflammatoires sont en général suffisants pour soulager la douleur. Dans les cas aigus, il y a possibilité d'infiltration de corticoïdes. En cas d'échec, il y a la chirurgie ou la nucléolyse (dissolution du noyau par injection chimique).

L'approche Etiopathique:

Les hernies discales sont trop souvent incriminées dans les douleurs vertébrales. On constate que de nombreuses personnes présentent des hernies importantes qui n'entraînent pas de douleurs; à l'inverse des douleurs se font ressentir en l'absence de hernie.

Il n'y a donc pas de rapport de causalité directe entre les deux dans la plupart des cas.

L'Etiopathe réduit les lésions articulaires vertébrales responsables des phénomènes ressentis par le patient et traite avec succès de nombreux cas où les hernies étaient incriminées. Ceci permet à un grand nombre de patients d'éviter l'opération chirurgicale.

Cependant, les cas graves, avec paralysie restent du ressort de la chirurgie.

En général moins de dix interventions sont nécessaires.

Source: Pierluigi Locchi, Comment soigne l'Etiopathie - Le traitement de A à Z, Edition Avenir des sciences.

#sciatique #névralgie #pathologie #maldedos #vertèbres #herniediscale #NCB #traitement #etiopathie #etiopathe

<